Alors que le petit Will (Finnegan George) semble affecté par le chagrin de son père Bill (Don Diamont) et  qu’il demande à le voir , Brooke (Katherine Kelly Lang) accentue ses coups de butoir contre le juge McMullen (Joe Lando) .Mais , ce dernier continue à nier , convaincu de toute manière que Katie Forrester (Heather Tom) n’a nullement l’intention d’empêcher son fils de voir son père.Sur ce point ,son expérience de juge lui donne entièrement raison.

Cependant , de guerre lasse et face aux tissus d’évidences laissées par Ridge derrière lui , McMullen finit par admettre l’implication de Ridge mais il se défend d’avoir touché un quelconque pot de vin . Brooke est éberluée que la haine de son mari pour Bill Spencer ait pu le conduire à intervenir auprès du juge pour le manipuler.

McMullen doit justifier son impartialité sans tenir compte de l’intervention de Ridge (Thorsten Kaye) ; il s’explique et dit avoir fondé sa décision sur la base des témoignages entendus et de son intime conviction. Brooke est consternée d’autant plus qu’elle vit très mal le fait d’avoir dû grandir sans la présence de son propre père .

Alors que Brooke revient à la charge , McMullen se rebiffe et la met en garde . Il l’avertit des conséquences fâcheuses qui pourraient retomber sur Ridge et sur lui si toute cette affaire était ébruitée. Brooke cesse les attaques ; elle quitte le bureau. A t’elle perçu une menace ou est-elle partie avec la ferme intention d’en faire à sa tête ? Elle est hors d’elle vis à vis de Ridge.