Présenté au départ par Joe Lando comme un personnage bourru , Cliff Lindström est un agriculteur en manque de main d’oeuvre et qui apprécierait de voir son fils unique reprendre la ferme un jour ou l’autre. Il s’oppose fermement aux désirs de son fils qui ambitionne de devenir professionnel de baseball . Son fils , contre vents et marées , veut tenter sa chance . Au départ , on pourrait penser que le père est un empêcheur de tourner en rond ( terme d’ailleurs assez adapté à la pratique du baseball soit dit en passant ! ) qui ne cherche qu’à embêter son fils . Les parents sont -ils forcément des rabats joie quand ils disent ‘ non ‘ ? Early se heurte à un refus si catégorique qu’il quittera la ferme sans dire au revoir à son père après avoir reçu une lettre d’acceptation pour un stage de recrutement . Il s’agit d’une aubaine pour lui et sans doute aussi l’occasion de prouver à son père qu’il a tort .

Au camp , Early doit trouver sa place car la concurrence y est rude ; mais , il est doué et s’avère fin technicien . Une blessure majeure dont il a très difficilement récupéré a laissé des séquelles .Et c’est bien là le nœud du problème .

Cliff apparaît comme un père peu conciliant au départ mais qui fait des concessions face à sa femme qui lui oppose des arguments imparables d’une part et qui soutient à fond leur fils d’autre part .Il accepte enfin de faire un pas dans le sens de son fils en venant assister au match de sélection. Il faut bien enrayer les conflits matrimoniaux également ! Mais , contre toute attente , la catastrophe prévisible se produit , sous les yeux familiaux . Cliff avait clairement évalué que le bras de son fils n’y résisterait pas . Voilà un père doté d’une grande lucidité ! Voir son fils en larmes face à ses rêves envolés le meurtrit .Le film bascule vers l’image de la paternité réaliste , sensible et protectrice .

film_casa_vita_04Au delà d’une jolie histoire d’amour pour Early qui met en relief une situation quasi analogue entre Adriana Vita ( Lindsay Morgan ) et son père Rodrigo Vita ( Esai Morales ) , le film met en lumière les obstacles à surmonter pour couper le cordon ombilical , la notion de volonté et la poursuite des rêves pour se construire un chemin dans la vie .

L’histoire finit sur une note positive . Ariana Vita obtient le soutien de son père pour finaliser son projet de restaurant . Early voit ses talents  reconnus : ses qualités de technicien et de pédagogue en feront un coach sportif . Son obstination lui aura été bénéfique . Cliff Lindström retourne avec sa femme vers sa ferme poursuivre sa vie vers ce qui fut son propre rêve de jeunesse : sa ferme à la campagne !